L’impact du DPE sur le marché immobilier

Publié le 11 Août 2022

Le diagnostic de performance énergétique, nouvellement réformé, permet de classer énergétiquement les biens immobiliers sur une échelle de A à G. Les logements les plus énergivores qualifiés de passoires thermiques seront prochainement impropres à la location, selon la volonté de la loi Climat et résilience promulguée le 24 août 2021. Rappelons que dès le 1er janvier 2025 la location des logements classés G sera interdite, dès le 1er janvier 2028 celle des logements classés F et dès le 1er janvier 2034 celle des logements classés E. De plus, le loyer des logements F et G ne pourra prochainement plus être augmenté. 


Le gouvernement estime à 4.8 millions le nombre de passoires énergétiques. Pourtant, d’après une récente étude par les professionnels de l’immobilier, ce chiffre serait plus proche des sept millions. Cette réalité est susceptible d’entrainer une forte baisse du nombre de logements proposés à la location dans le parc immobilier privé. En effet, pour sortir du statut de passoire thermique, des travaux d’éco-rénovation souvent très coûteux malgré les aides allouées doivent être entrepris. 


Les propriétaires privés bailleurs et les professionnels de la location sont déjà inquiets, sans compter que les premiers affectés seraient bien évidemment les locataires en recherche de logements. Il semblerait que la rénovation des quelques sept millions de passoires thermiques ne soit pas possible d’ici 2034.

« Retour aux actualités
Nos autres
prestations
Pour toute demande de devis ou d’information contactez-nous.
contact
Chargement